Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 14:53

Etape 6 - 7     Etape 6     France 3 Montpellier

Après la réunion avec les associations et parents à Montpellier

Le grand départ du relais poussette est donné pour 855 Km, il est parti hier a 18h.

ANA et toutes l'équipe accompagnés par les organisateurs ont pris le départ.


Soutenu au passage sur le parvis de l'hôtel de ville de Castelnau le Lez vers 19h

par le Député de L'Hérault - Maire de Castelnau le lez.

A noter la Présence de France 3 et une animatrice de Radio Galères Marseille.

Depute-maire-castelnau-le-lez.JPG

Parents-sur-le-parvis-de-castelnau-le-lez.JPG

Bon courage a Tous

Et rendez vous dans chaque ville traversé par le relais jusqu'à Paris Bastille

Etape 5 

Une poussette, quelques tracts, 20 bougies et 850 km à parcourir à pied, pour promouvoir la protection des enfants de parents divorcés.
A chaque étape, des parents se joignent à elle, pour conduire la poussette jusqu’à la ville voisine. Partis de Montpellier, les marcheurs veulent rallier Paris le 6 juin pour fêter les 20 ans de la Convention des droits de l’enfant.
relais-poussette04.jpg

Le Journal

  de Saone et Loire

 

le 26 mai 2010

La marche des parents Parents séparés, divorcés, en rupture de dialogue…

Christelle marche depuis Montpellier. Elle veut faire connaître la souffrance des parents qui ne peuvent plus voir leurs enfants.

Les cas sont divers mais la souffrance de ne pas voir leurs enfants est la même.

Parcours. Le relais poussette est à Montceau aujourd’hui pour rejoindre Le Creusot puis Autun. Sensibilisation. Leur but est d’obtenir du ministère de la Santé une campagne d’information.

Je veux que les gens soient informés de ma situation parce que cela peut arriver à tout le monde.
christelle-a-montceau-les-mines.JPG

 

France 3 Rhône Alpes Relais Poussette le 23 Mai 2010

Rassemblement des parents privés d'enfants 6 Juin 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by senorita
commenter cet article

commentaires

Collectif la vie de Pères 17/05/2010 11:17



Bon vent à la marche des poussettes vides d’enfants…


 


« Il y a des millions de preuves que notre système judiciaire n’est pas bon, et que les procédures (les procès durs) sont trop
longues. » http://www.facebook.com/profile.php?id=1292874327&v=wall

Je partage l’avis de Mediation Familiale Pem http://www.facebook.com/profile.php?id=1292874327&v=wall



Les procédures ne sont pas seulement trop longues, elles sont parfois inutiles et coûteuses,… procédures de
déresponsabilisations et d’aliénations psycho judiciaires… Et tout ça, nous le devons au petit Alfred Naquet qui avait insisté pendant près de trente ans pour cantonner les divorces et
séparations dans la machine judiciaire post révolution de 1789.
C’est aussi, de notre point de vue, un bon et fort contenu pour votre manifestation symbolique à la Bastille :
- détrôner l'antique loi Naquet (1884) de son piédestal...
- réclamer fermement, en complément des institutions, la création d'un
MINISTÈRE DE LA MÉDIATION FAMILIALE, DE LA PARENTALITÉ, ET DE L'ENFANCE !

C’est la base logique pour éviter les destructions des familles.
C’est le fondement de nos revendications.
Le reste, ce n’est que du vent !!!...


 


Bien entendu, c'est LA solution: privilégier OBLIGATOIREMENT la prise en charge neutre et bienveillante de ce fléau (dont les
conséquences tant d'autres fléaux comme celui su suicide, de la paupérisation, de la désocialisation parfois terminale, de la montée en flèche de troubles psychopathologiques d'expressions
cliniques nouvelles, de la montée en flèche d'ouverture de cabinets libéraux "spécialisés" à connotation psychologisante et judiciaire etc etc.



Il ne servira à rien de tenter de résoudre la crise économique si nous laissons nos enfants s'engluer dans la crise des valeurs
civilisées, le marasme des procès durs, et les laisser apprendre la loi de la jungle dans l'oeuf, au sein perfide d'une société qui n'est plus sous tutelle militaire pour faire respecter un
"ordre", mais qui l'est bien plus sournoisement encore par tutelle judiciaire intrusive sous prétexte du nouvel ordre normalisé à imposer.


 


Il nous faut donc bâtir un régime social faisant autorité, avec des outils sociaux à créer, sur les ruines de nos
régimes judiciaires ayant pris le pouvoir sous prétexte de respecter les droits individuels discriminés pour tous, et ordonnés au cas par cas en tous domaine. Et tant pis pour ce pouvoir pervers
narcissique égoïste, si souvent aveugle et sourd en matière de familles capturées, mais très clairvoyant au sujet de ses propres intérêts de caste!



Présentation

  • : Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • : A l'origine les villages SOS ont été créé, pour recueillir les enfants orphelins. les responsable du villages de Marly les valenciennes ce comporte de la même façon pour les enfants qui ont encore des parents, pour cela les éloigner et tous les prétextes sont bon. Mon combat récupérer mes enfants, placés par la justice, et en famille d'accueil dans ce Villages SOS. C'est une lutte silencieuse à armes inégales © Chaque année des milliers de familles sont brisés par ce système
  • Contact

SOS Parents abusés

Chaque année des milliers de familles ce retrouvent confrontés au placement abusif des leurs enfants sans danger ni maltraitance, juste sur des risques potentiels ou suspicions, déclenché sur de simple dénonciations calomnieuse. Ce climat hostile a généré ses dernières années met un doute sur les réels motivation du service de la protection de l’enfance.
Cela met en danger tous ces enfants en pertes de repères et met inutilement en souffrance des familles, cela coûte chaque année des milliards, comme nous le fait remarqué la cour des comptes.
Seule a penne 20% des placements effectués cet avéré de la maltraitance, mais on maintien malgré tout, les autres enfants placés souvent dans des conditions psychologique déplorable, qui est apparenté a de la maltraitance « institutionnel ».
Les parents ce mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants et maintenir un lien que certains essais de détruire coûte que coûte, par ses services qui ce disent protéger les enfants, en ne respectant pas leur droit de visites, téléphonique, s’opposant au rapprochement, mais aussi en ne respectant les personnes qu’ils sont.©

Web Radio des Parents

Votre radio sur Facebook


Pages