Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 17:54

Article paru le 27/06/2008 LCI

Un père de famille de 46 ans a été mis en examen pour viols et agressions sur mineurs de moins de 15 ans et incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis. Son fils, âgée de 21 ans, mis en examen pour agressions sexuelles, a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Tous deux sont soupçonnés d'avoir abusé, entre 2002 et 2006, de deux fillettes et un garçon, alors âgés de 7 et 8 ans, placés en famille d'accueil chez eux, à Itteville, une petite commune de l'Essonne. Les jeunes victimes avaient été remises à cette famille, car elles avaient subi des faits du même ordre avec leurs parents qui, depuis, sont incarcérés.
 
Selon Le Parisien, qui cite une source proche de l'enquête, la famille était décrite par certains éducateurs comme "la meilleure famille d'accueil de l'Essonne". La mère, "agréée par les services sociaux depuis 1997" et qui élève ses trois propres enfants "accueillait dans son foyer des enfants en difficulté". D'après l'enquête, les faits se seraient produits lorsqu'elle était absente.
 
Lors de sa garde à vue son mari a nié les faits qui lui sont reprochés. Son fils, lui, ne reconnaît qu'une partie des agressions. Apparemment, l'un et l'autre auraient agi séparément et ignoraient les faits qui leurs sont respectivement imputés. A l'été 2006, le père avait déjà été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour agression sexuelle, dans le même contexte. Son épouse avait alors mis un terme à son activité de famille d'accueil. Depuis, le couple aurait divorcé. Selon Le Parisien, les trois jeunes enfants ont été placés dans une autre famille d'accueil et dans une association.
                                           ____________________________


les enfants de l'injustice

Que fait-on des enfants des victimes d'erreur judiciaire ? Chaque année, ce sont autant de familles disloquées, d'enfants placés dans des familles d'accueil "Enfants de l'Injustice", les enfants des acquittés d'Outreau bien sûr, mais aussi les autres, ceux dont les affaires n'ont pas été autant médiatisées...

 



Que sont devenus les enfants aprés l'affaire Outreau?

Partager cet article

Repost 0
Published by senorita - dans Abus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • : A l'origine les villages SOS ont été créé, pour recueillir les enfants orphelins. les responsable du villages de Marly les valenciennes ce comporte de la même façon pour les enfants qui ont encore des parents, pour cela les éloigner et tous les prétextes sont bon. Mon combat récupérer mes enfants, placés par la justice, et en famille d'accueil dans ce Villages SOS. C'est une lutte silencieuse à armes inégales © Chaque année des milliers de familles sont brisés par ce système
  • Contact

SOS Parents abusés

Chaque année des milliers de familles ce retrouvent confrontés au placement abusif des leurs enfants sans danger ni maltraitance, juste sur des risques potentiels ou suspicions, déclenché sur de simple dénonciations calomnieuse. Ce climat hostile a généré ses dernières années met un doute sur les réels motivation du service de la protection de l’enfance.
Cela met en danger tous ces enfants en pertes de repères et met inutilement en souffrance des familles, cela coûte chaque année des milliards, comme nous le fait remarqué la cour des comptes.
Seule a penne 20% des placements effectués cet avéré de la maltraitance, mais on maintien malgré tout, les autres enfants placés souvent dans des conditions psychologique déplorable, qui est apparenté a de la maltraitance « institutionnel ».
Les parents ce mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants et maintenir un lien que certains essais de détruire coûte que coûte, par ses services qui ce disent protéger les enfants, en ne respectant pas leur droit de visites, téléphonique, s’opposant au rapprochement, mais aussi en ne respectant les personnes qu’ils sont.©

Web Radio des Parents

Votre radio sur Facebook


Pages