Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 05:44

APPEL A TEMOIGNAGE
En vue des 4ème assises nationales de la protection de
l’enfance de parents dont les enfants sont les principales
victimes des abus :
- des services sociaux,
- des magistrats des Tribunaux des Affaires Familiales, des Tribunaux
pour Enfants


Depuis mars 2010, Radio Galère donne déjà la parole aux
parents privés d'enfants qui seront sous représentés 28,29 juin 2010 aux
assises nationales de la protection de l’enfance de Marseille.
http://www.radiogalere.org/

Agathe animatrice de cette radio recueille les témoignages de ces parents coupables

- d'avoir eu affaire à l'aide sociale à l'enfance,

- d'avoir demandé de l'aide à l'aide sociale à l'enfance. Et que celle- ci à broyer.

Puis l'accusation à charge ne s'arrête jamais. ces parents,
certes, mais leurs enfants!

 5 minutes, Votre parole de parents en audio est recueilli en mp3,

à télécharger et envoyer sur l’adresse : aglo30@hotmail.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by senorita
commenter cet article

commentaires

peilleron 25/03/2011 23:09



Bonjour,


Depuis octobre 2007, Aymeric 11 ans est privé de sa famille, de sa mère depuis que son père en a décidé ainsi avec l'aide des services sociaux et de la justice. il a su les convaincre que j'étais
une mère dangereuse et inapte à l'élever.


46 audiences en 7 ans et autant de plaintes infondées de sa part !..


Son père qui est resté marié, n'a jamais eu d'enfants. Sa femme s'est autant impliquée que lui pour me le retirer, tout le démontre : ses nombreux courriers aux juges pleins de fausses
accusations et de plaintes..


J'ai donc servi de ventre à ce couple pervers qui a eu la garde de mon fils et que je ne peux plus voir. Je lui ai donné RDV à sa majorité à défaut de pouvoir agir autrement. L'enlever était au
programme pendant longtemps, seule solution hélas !... Mais faute d'argent, je ne pourrais plus le faire.


 Le plus grave est que cet enfant vu en cachette en mai dernier, est complètement sous son emprise, il a une peur sans limite de son père.


Bien que de nombreux témoignages ont démontré que ce père était un alcoolique de surcroit violent, le justice a préféré lui confier mon fils après des années de procédure perdues par avance pour
nous.


Pour tous ces enfants innocents arrachés à leur famille en toute impunité, j'invite une dizaine de parents à faire une grève de la faim sur Paris : mon tel 06 85 93 12 57 Sylvie Peilleron


D'avance merci pour lui, merci pour eux.


Ensemble, on pourra dénoncer ce qui se passe dans notre doux pays !..



costa 04/09/2010 13:20



Erwan 5 ans a été placer par abus ,depuis mon accouchement et a là séparation d avec sont papa AEMO judiciaire qui suivait mon fils agée a l époque de16 ans et pour lequels il n ont rien fait
mais se sont acharné sur erwan je ne travailler pas ,et il mon obligée a le mettre en créche a 12 mois erwan été propre et mangé corréctement,suite a ceut placemant erwan a pérdue l appétie et a
la rentrée scolaire a suivie edem ils onts voulue que je le mette a la cantine ,par sont absence j ais trouver un emploie depuis mon domicile ,là il on commencer a dire que j étais 24 sur 24 sur
internet manque d igiénne a l appartement car suite a l achat de 2 chiots de race ils sont été dire au juges n importe quoi ,j  aivais une aide a domicile qui ma proposée des sérvices en
dehiors de ces heures bien sur je devait payer 50 euros pour 3 heures mon assistance sociale été au courant et ma demander d arretter  l ayant dénnoncée le juge dit que je fait de la
paranoia ainsi qu un voisin m ayant agresser depuis que je travaille et gagne mon pain coréctement cela dérange j ais fait une main courante malgré cela j invente au dire du juge et de ces fait a
placer mon fils car 15 jours avant la fin d el année je ne l ais plua mit a l école matérnnele depuis je le vois 2 heures par semaine et sont papa qui est reconnue innapte l as du vendredi au
lundi avec ces parent et ayant une connaissance de l adjoint du maire de la ville qui par ailleurs a l époque nous a fait avoir cette appartement en méme pas 2 mois ça suffit il sont bousillier
un de mes enfants yan agée de 22 ans qui a 18 ans voumlait le mettre dans un foyer pour qu il quitte la maison j ais bien sur refusé mais yan a des difficultées depuis ces suivie d AEMO ils faut
que se massacre s arrétte STOP mon avocate ne fait rien comme toutes celle que j ais eu auparavat soit ils y a un dessoue de teble car je n ais jamais été d&éfendue voler frappper escroquer
la loi me fou dehors de leur locaux je n ais pas droit de déposée p;lainte que puije faire je suie préte a le dire devant de smillions de gens je n en ais ^pas peur mais ils faut que les gens
sache ce qu il se passe en france et ces placement pour leurs caisse basta je suie en corse je me bat seule et j en ais marre car rien ne bouge voilà en gros se qu il m arrive et ceut mes deux
enfants subisse les déçision de gens tarer



Présentation

  • : Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • : A l'origine les villages SOS ont été créé, pour recueillir les enfants orphelins. les responsable du villages de Marly les valenciennes ce comporte de la même façon pour les enfants qui ont encore des parents, pour cela les éloigner et tous les prétextes sont bon. Mon combat récupérer mes enfants, placés par la justice, et en famille d'accueil dans ce Villages SOS. C'est une lutte silencieuse à armes inégales © Chaque année des milliers de familles sont brisés par ce système
  • Contact

SOS Parents abusés

Chaque année des milliers de familles ce retrouvent confrontés au placement abusif des leurs enfants sans danger ni maltraitance, juste sur des risques potentiels ou suspicions, déclenché sur de simple dénonciations calomnieuse. Ce climat hostile a généré ses dernières années met un doute sur les réels motivation du service de la protection de l’enfance.
Cela met en danger tous ces enfants en pertes de repères et met inutilement en souffrance des familles, cela coûte chaque année des milliards, comme nous le fait remarqué la cour des comptes.
Seule a penne 20% des placements effectués cet avéré de la maltraitance, mais on maintien malgré tout, les autres enfants placés souvent dans des conditions psychologique déplorable, qui est apparenté a de la maltraitance « institutionnel ».
Les parents ce mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants et maintenir un lien que certains essais de détruire coûte que coûte, par ses services qui ce disent protéger les enfants, en ne respectant pas leur droit de visites, téléphonique, s’opposant au rapprochement, mais aussi en ne respectant les personnes qu’ils sont.©

Web Radio des Parents

Votre radio sur Facebook


Pages