Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:48

Cela fait des années que les services de la protection de l'enfance et les associations qui travail pour elle, utilisent des procédés quelques peut douteux pour rendre docile nos enfants.

 

drogue

Après enquête auprès de quelques parents d’enfants placés par l’ASE, en foyer ou famille d’accueil ou en villages d'enfants, beaucoup sont sous prescription de puissant médicament, neuroleptique, calmant  et somnifère, sous des doses dépassement largement la dose maximum prescrit pour un adulte et cela depuis de nombreuses années, sans en avoir avisé les parents.

 

Exemple : RISPERDAL dont les doses maxi pour adulte sont 4 mg par jour et 1 mg pour un enfant, sont donné à la valeur de 10mg par jour, assujettissant complètement les enfants qui en prennent.

 

Quelque indication sur le RISPERDAL il est indiqué dans le traitement de la schizophrénie, dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires, dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres………(idemn avec les autres neuroleptiques, Loxapac,tercian.....)

 

Il est utilisé :

  • dans le traitement de certains troubles psychiques (schizophrénie, certains types de psychose, troubles graves du comportement) 

  • dans le traitement de courte durée de la dépression, en association avec unantidépresseur.

  • à faible dose, dans le traitement de l'anxiété en cas d'échec des traitements usuels.

Il y a aussi ATARAX souvent prescrit pour les enfants mais la encore dans des doses dépassant le raisonnable.

Et puis bien sur, d’autre posologie, comme des somnifères……  

 

Cela rend certainement les enfants plus obéissent et il en font de simple mouton bien sage, mais est ce vraiment la solution ?

 

Si vous êtes concernés ou avez l’impression lors de visite que vos enfants ont un comportement inhabituel, renseigné vous auprès d’eux de manière discrète et détourné si ils prennent des médicament et la couleur des boites, et tenez informé les associations de parents par mail, il y va de la santé de vos enfants.

 risperdal-1-copie-1.JPG

 

ABUS DES SERVICES SOCIAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by senorita
commenter cet article

commentaires

Un tel 25/04/2012 04:42


Cette médicalisation forcée est sans l'avis des parents est illégal et place les prescripteurs sous une responsabilité grave...et tout cela à cause de mensonges de gens qui prétendent que les
enfants doivent être séparés des parents...en cas d'accident médicamenteux...la responsabilité de l'éducateur qui par son rapport à amener le placement sera autant engagée que celle du
médecin...cela devrait en calmer certains...même principe que pour la vaccination : plainte sera déposé non seulement contre le praticien de cette vaccination mais aussi contre toute personne qui
aurait fait de cette vaccination une obligation par exemple pour la scolarisation... Ainsi ils ne pourront plus s'en laver les mains.

senorita 25/04/2012 10:31



Oui exact c'est illégale, mais aucune plainte n'abouti, le procureur sans lave les mains.



FENIX RENASCIDA 24/04/2012 10:47


Merci. J'ai mis le link de votre site sur ma page, à gauche. A bientôt.

FENIX RENASCIDA 18/04/2012 10:20


Petite, j'ai été placée. Grande, j'ai été séparée de ma fille aînée. Je vis avec ma fille cadette et son père.


Donc, je connais bien les deux côtés, et je peux très bien comprendre soit les enfants soit les parents (surtout s'il s'agit d'une maman). Allez sur http://srevoredo.blogspot. com

senorita 19/04/2012 09:48



http://srevoredo.blogspot.fr/ 



Présentation

  • : Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • : A l'origine les villages SOS ont été créé, pour recueillir les enfants orphelins. les responsable du villages de Marly les valenciennes ce comporte de la même façon pour les enfants qui ont encore des parents, pour cela les éloigner et tous les prétextes sont bon. Mon combat récupérer mes enfants, placés par la justice, et en famille d'accueil dans ce Villages SOS. C'est une lutte silencieuse à armes inégales © Chaque année des milliers de familles sont brisés par ce système
  • Contact

SOS Parents abusés

Chaque année des milliers de familles ce retrouvent confrontés au placement abusif des leurs enfants sans danger ni maltraitance, juste sur des risques potentiels ou suspicions, déclenché sur de simple dénonciations calomnieuse. Ce climat hostile a généré ses dernières années met un doute sur les réels motivation du service de la protection de l’enfance.
Cela met en danger tous ces enfants en pertes de repères et met inutilement en souffrance des familles, cela coûte chaque année des milliards, comme nous le fait remarqué la cour des comptes.
Seule a penne 20% des placements effectués cet avéré de la maltraitance, mais on maintien malgré tout, les autres enfants placés souvent dans des conditions psychologique déplorable, qui est apparenté a de la maltraitance « institutionnel ».
Les parents ce mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants et maintenir un lien que certains essais de détruire coûte que coûte, par ses services qui ce disent protéger les enfants, en ne respectant pas leur droit de visites, téléphonique, s’opposant au rapprochement, mais aussi en ne respectant les personnes qu’ils sont.©

Web Radio des Parents

Votre radio sur Facebook


Pages