Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:47

J'ai ouvert mon blog en janvier 2009, je voulais décrire la situation de mes enfants et de ma famille. En juin 2009, chez la juge pour enfant, SOS Marly demandait la fermeture de mon blog. La juge a dit qu'il ne voyait rien à redire à mon blog. Depuis janvier dernier, mes enfants ont tous été placés ailleurs qu'à SOS Marly, en famille d'accueil. Depuis décembre dernier, je reçois encore de temps en temps des demandes de fermeture ou de modifications de mon blog, de la part de SOS Paris:

 

- 15 Décembre 2010, menace de procédure judiciaire par SOS Paris

- 19 Janvier 2010, mise en demeure par des avocats, pour SOS Paris

- 1 Avril 2010, seconde mise en demeure, encore par ces avocats

- 22 Avril 2010, mon hébergeur m'a téléphoné, pour les mêmes raisons

 

Ma famille est détruite et deux de mes enfants qui étaient à SOS Marly ont eu des déboires en justice. L'un de ces enfants vient encore de changer de foyer, je ne sais même pas pourquoi. Ma fille de 14 ans ne me parle plus depuis 22 mois. Un autre de mes enfants devrait être examiné par un psychiatre, il aurait des problèmes et le juge pour enfant attend un rapport depuis bientôt 5 mois. Faut-il que je me taise?

 

Je n'ai pas pu consulter le dossier administratif de l'ASE. Je demande cet accès depuis début mai 2009. En Juillet 2009 la CADA m'a répondu, je dois pouvoir consulter ce dossier. Le mois dernier, pendant un entretien que j'ai réclamé, M. J…….  responsable de secteur de l'ASE des Alpes Maritimes m'avait dit qu'il allait me laisser consulter certaines pièces du dossier seulement. Mais j'attends toujours, je n'ai plus de nouvelles.

 

Maintenant, ce Monsieur voudrait que je signe des documents de l'ASE, mais sans rien connaître de précis de la situation de mes enfants. La plupart du temps, l'ASE m'envoie juste des fax pour m'informer qu'un enfant ou un autre a été placé ou déplacé par ici ou par la. Qu'est-ce que c'est que ce travail?

 

Je n'ai pas pu accéder au dossier judiciaire non plus. En février, le juge m'a renvoyé vers la greffière et la greffière m’en a refusé l’accès. A peine plus tard, la juge a rendu un jugement sur la base d'un nouveau rapport de l'ASE. Je n'ai pas été convoquée et je ne sais pas du tout ce qu'il y a dans ce rapport. J'ai fait appel de ce jugement mais à la cour d'appel on m'a dit que je dois maintenant attendre car mon dossier est bloqué chez le juge pour enfant sans aucun motif. Je dois attendre et pendant tout ce temps, l'ASE fait n'importe quoi avec mes enfants.

Partager cet article

Repost 0
Published by senorita - dans Abus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • Association SOS Parents Abusés © Créé le 2 janvier 2009
  • : A l'origine les villages SOS ont été créé, pour recueillir les enfants orphelins. les responsable du villages de Marly les valenciennes ce comporte de la même façon pour les enfants qui ont encore des parents, pour cela les éloigner et tous les prétextes sont bon. Mon combat récupérer mes enfants, placés par la justice, et en famille d'accueil dans ce Villages SOS. C'est une lutte silencieuse à armes inégales © Chaque année des milliers de familles sont brisés par ce système
  • Contact

SOS Parents abusés

Chaque année des milliers de familles ce retrouvent confrontés au placement abusif des leurs enfants sans danger ni maltraitance, juste sur des risques potentiels ou suspicions, déclenché sur de simple dénonciations calomnieuse. Ce climat hostile a généré ses dernières années met un doute sur les réels motivation du service de la protection de l’enfance.
Cela met en danger tous ces enfants en pertes de repères et met inutilement en souffrance des familles, cela coûte chaque année des milliards, comme nous le fait remarqué la cour des comptes.
Seule a penne 20% des placements effectués cet avéré de la maltraitance, mais on maintien malgré tout, les autres enfants placés souvent dans des conditions psychologique déplorable, qui est apparenté a de la maltraitance « institutionnel ».
Les parents ce mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants et maintenir un lien que certains essais de détruire coûte que coûte, par ses services qui ce disent protéger les enfants, en ne respectant pas leur droit de visites, téléphonique, s’opposant au rapprochement, mais aussi en ne respectant les personnes qu’ils sont.©

Web Radio des Parents

Votre radio sur Facebook


Pages